Focus sur l’expansion d’un sous-genre du rap devenu un style aussi défini qu’insaisissable.
Repousser les limites. Derrière leurs ordinateurs, sampleurs analogiques ou vinyles de soul des années 70, les rappeurs/compositeurs du courant abstract n’ont qu’un seul but : modeler et travailler, toujours et sans relâche, les textures et les sonorités de leurs morceaux à l’identité si caractéristique. A mi-chemin entre mélodies jazz, rythmiques lo-fi et couplets poétiques, Bleu Nuit, Eryl, Leleee ou encore Sadhana ont importé la musique abstract venue tout droit des Etats-Unis au sein de la scène francophone avec brio. Focus sur l’expansion d’un sous-genre du rap devenu un style aussi défini qu’insaisissable.
Débuter une carrière aux côtés de Tyler, the Creator et rendre populaire un genre méconnu à seulement 24 ans : rares sont les artistes qui peuvent se vanter d’un tel parcours. Retour en 2009, lorsque Earl Sweat-shirt n’est encore qu’un rappeur nommé Sly Tendencies. Alors qu’il poste des morceaux, freestyles et mixtapes sur sa page MySpace, un certain Tyler the Creator le repère, et lui propose d’intégrer son groupe : Odd Future. Dans le freestyle aux 52 millions de vues du groupe « Oldie », les membres du groupes aux noms aujourd’hui incontournables se succèdent sur une production au sample chaud et rythmé : Frank Ocean, Syd, Mike G, Domo Genesis, Earl Sweat-shirt, donc, et évidemment, l’incandescent Tyler, The Creator. Le groupe a toutes les cartes en main pour devenir l’un des collectif d’artistes parmi les plus marquants de sa génération.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.
Depuis ses débuts, Earl Sweat-shirt n’a jamais ralenti la cadence. Avec un rythme effréné de sorties, le jeune prodige à dévoilé, entre 2022 et 2013, 5 albums officiels et de nombreux singles. S’il explorait à la première moitié de sa carrière des sonorités boom-bap et trap proposer aux sonorités de cette époque, le rappeur à opéré, avec son album Some Rap Songs dévoilé en 2018, un virage extrêmement intéressant. Avec sa voix nonchalante, il rappe désormais des récits aux lines poétiques, mêlant acceptation de soi, réflexions philosophiques et images oniriques, des attributs qui se rapprochent d’un courant qui se développe depuis la fin des années 2000 aux Etats-Unis : l’abstract hip-hop.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.
Dans ce sous-genre du rap américain, la musique y est plutôt expérimentale : les morceaux de soul des années 70 y sont découpés, écrasés, étirés et distordus, le tout, supporté par de douces percussions et de puissantes lignes de basses. Proche des courant Jazz-rap ou Lo-fi, les productions apparaissent comme des supports idéals aux textes lyriques, bienveillants et introspectifs déroulés par les artistes. Si Earl Sweatshirt a largement contribué à populariser l’abstract avec cet album considéré comme un des plus établis du genre, il emprunte un chemin musical déjà tracé par de nombreux artistes avant lui : Mike, Navy Blue ou encore Piink Siifu, tous ces artistes ont proposé une musique organique novatrice en envoûtante au cours de ces derniers mois, et ont forgé les sonorités aujourd’hui caractéristiques du sous-genre. Il ne restait plus qu’à laisser le vent porter l’abstract à travers les mers, loin de l’Amérique qui l’a vu naître.
A l’inverse du raz-de-marée Drill ou bien du tsunami Jersey venus directement de l’autre côté de l’Atlantique, l’abstract est encore loin de faire de grosses vagues en France. Et pourtant, depuis plusieurs années déjà, une scène d’artistes des alentours venus pour la plupart des alentours parisiens s’est consolidée autour de ce sous-genre à l’identité si unique. Marqués au fer rouge par les morceaux de haut vol de J.Dilla, Madlib ou encore MF Doom, des artistes comme Sadhana, Bleu Nuit, Leleee ou encore Eryl travaillent d’arrache pied depuis 2020 pour produire, encore et toujours, des morceaux qui tissent peu à peu une scène abstract francophone. Avec leurs morceaux Ethérés ponctués de messages d’amour, de rédemption et d’une quête du bonheur perpétuelle, ils proposent des tracks aux textures sonores aussi charcutées qu’embellies, et à coup de samples qui rendent hommages à leurs vinyles poussiéreux qu’ils affectionnent tant, ont fait de leur musique un art poétique salvateur.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.
Si la scène française compte quelques profils proche de cette identité sonore comme Gizo Evoracci ou 23wa, en France, la scène abstract reste néanmoins encore balbutiante, mais concentre une énergie assez impressionnante. Bleu Nuit, par exemple, à dévoilé plus de 4 projets et une flopée de singles en seulement 2 ans, ce qui lui a valu de réunir une fanbase grandissante autour de sa musique touchante et incarnée. En parallèle de leur musique, les artistes de l’abstrait français consacrent également une forte importance à l’esthétique visuelle, qu’elle soit picturale chez Eryl avec les covers de ses 3 projets, ou qu’elle soit animée chez Sadhana, qui publie ses clips sur la chaîne du collectif Transcend Research, collectif de vidéastes connus pour avoir travaillé sur les clips de Doum’s, Jwles ou encore PLK.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.
Avec un peu plus de deux ans de sorties et de publications, les membres de cette scène naissante semblent déjà avoir prouvé à quel point leur musique était importante et intéressante. Mais au delà de leur musique, l’existence de cette scène en France continue de prouver à quel point le rap français s’enrichit au fur et à mesure ou il se décline, et que ses artistes et leurs influences jouent un rôle primordial dans le maintien de sa bonne santé. Explorer, sans relâche, les textures musicales du rap, du jazz et de la soul pour proposer des morceaux de haut vol : voilà le mantra des acteurs de l’abstract en France. Alors il ne nous reste plus qu’a souhaiter que pour les années à venir, nombreux seront les rappeurs français à s’exprimer à travers ces couleurs et ces formes abstraites.
Vous trouvez cet article intéressant ?
Faites-le savoir et partagez-le.
Références

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like
Non classé

Les chiffres de ventes incroyables de l'album "Dans la légende" de PNL en 2022 ! – Rapunchline

–PNL est le seul groupe de rap français à avoir décroché un…

Voici les albums de rap français les plus vendus en 2022 – Hip Hop Corner

–Après avoir amorcé le dernier virage de l’année 2022, Ventes Rap a…
Non classé

Gazo est “prêt” à révolutionner le rap français avec son nouvel album – Hip Hop Corner

Teasé depuis des semaines, le nouvel album tant attendu de Gazo est…

Été 2022 : le rap français toujours en tête du classement sur les plateformes de streaming – Hip Hop Corner

–Les géants du streaming ont rendu publics, les résultats des titres les…