Les 25 et 26 octobre, le pionnier du rap français reprendra ses trois premiers albums en version orchestrale à la Philharmonie de Paris. Bien qu'ils datent des années 1990, ils figurent encore parmi ses titres les plus streamés.
Par Isabelle Lesniak
Introuvables pendant 20 ans en raison d'un litige de MC Solaar avec son label de l'époque, Polydor, ses trois premiers albums n'ont fait leur apparition sur les plateformes de streaming qu'à l'été 2021. Selon Deezer, ils réalisent « de beaux volumes d'écoute » depuis un an, auprès d'un public très large. L'occasion de les redécouvrir au fil des cinq morceaux les plus streamés.
Sans aucun doute la première chanson d'amour du rap français. En rupture avec un genre souvent associé à la colère, cette chanson iconique raconte la « douloureuse déception sentimentale » d'un narrateur nostalgique des « cornets vanille » partagés avec une « superbe fille » partie « avec un vieux macho ». Elle a été maintes fois reprise : par Céline Dion, Vianney, Inna Modja et même Gilbert Montagné.
« Ci-gît Claude Ilarab'M, Initiale MC/Un p'tit qui a voulu que la vie d'autrui soit comme une poésie » : dans ce single extrait de son album Cinquième As, Claude M'Barali se livre à un récit allégorique d'une vie qui oscille entre le bien et le mal. Paroles soignées, ton très personnel, flow maîtrisé : le rappeur français d'origine tchadienne, né à Dakar, partage ses pensées noires, ses idées vagabondes et ses réflexions sur l'au-delà dans l'un de ses titres les plus intimes.
Sorti dès 1990, il représente LE tube de MC Solaar et est même considéré comme le premier hit du rap français, exemple réussi de métissage entre influences du hip-hop américain et chanson française traditionnelle. Comme le rappeur le chante sur ce titre culte, le morceau a été produit en une fois « dans la ville qu'on appelle Maisons-Alfort » avec la participation de futures stars de l'électro, Philippe Zdar (avant Cassius) assisté d'Etienne de Crécy. Bouge de là reprend un sample du groupe de funk anglais Cymande, comme c'est habituel dans le rap de l'époque.
Un titre de l'album Géopoétique que MC Solaar sort en 2017, après dix ans d'absence, récompensé aux Victoires de la musique 2018 dans la catégorie Meilleur album de chansons. A 48 ans, celui qui revendique d'avoir « toujours fait du rap de vieux » en rajoute sur les ravages du temps : « J'ai des rides et des poches sous les yeux/Les cheveux poivre et sel et l'arthrose m'en veut/À chaque check-up ça ne va pas mieux : J'ai la Carte 'Vermeille' et la retraite, j'suis vieux »
Dès la fin de l'année 1993, MC Solaar sort ce single qui figurera deux mois plus tard sur son deuxième album, considéré comme son chef-d'oeuvre, Prose Combat. Dès la première écoute, nombreux sont celles et ceux qui reconnaissent un son familier. MC Solaar reprend en effet un sample du Bonnie and Clyde sorti par Serge Gainsbourg 25 ans plus tôt, pour lequel il a demandé les droits à l'artiste… par fax.
Rencontre avec MC Solaar, rappeur patrimonial
Isabelle Lesniak
Tous droits réservés – Les Echos 2022

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like
Non classé

Les chiffres de ventes incroyables de l'album "Dans la légende" de PNL en 2022 ! – Rapunchline

–PNL est le seul groupe de rap français à avoir décroché un…

Voici les albums de rap français les plus vendus en 2022 – Hip Hop Corner

–Après avoir amorcé le dernier virage de l’année 2022, Ventes Rap a…
Non classé

Gazo est “prêt” à révolutionner le rap français avec son nouvel album – Hip Hop Corner

Teasé depuis des semaines, le nouvel album tant attendu de Gazo est…

Été 2022 : le rap français toujours en tête du classement sur les plateformes de streaming – Hip Hop Corner

–Les géants du streaming ont rendu publics, les résultats des titres les…